TCC de l’anxiété

Les thérapies brèves (et en particulier les thérapies comportementales et cognitives) sont les thérapies les plus largement utilisées pour les troubles anxieux. La recherche a montré qu’il était efficace dans le traitement des différents troubles anxieux : anxiété généralisée, trouble panique, phobies spécifiques, anxiété sociale, etc. 

La TCC s’attaque aux schémas négatifs et aux distorsions dans la façon dont nous regardons le monde et nous-mêmes. Les stratégies cognitives examinent comment les pensées négatives contribuent à l’anxiété, tandis que les stratégies comportementales font référence à nos réactions dans des situations anxiogènes.

Le principe de base de la TCC est que nos pensées, et non des événements extérieurs, affectent la façon dont nous nous sentons. En d’autres termes, ce n’est pas la situation dans laquelle vous vous trouvez qui détermine ce que vous ressentez, mais votre perception de la situation. Le même événement peut provoquer des émotions complètement différentes chez différentes personnes. Tout dépend de nos attentes, attitudes et croyances individuelles.

Faire face aux anticipations négatives

La remise en question des pensées, également connue sous le nom de restructuration cognitive, est un processus par lequel vous défiez les schémas de pensée négatifs qui contribuent à votre anxiété, en les complétant par des pensées plus réalistes et rationnelles. 

La prise de distance vis-à-vis des pensées négatives permettra également d’éviter un envahissement de la pensée tel qu’on l’observe lors d’épisodes intenses de rumination. Cette prise de distance est également appelée “défusion” dans la Thérapie d’Acceptation et d’Engagement. 

S’exposer à ses peurs

L’anxiété n’est pas une sensation agréable, il est donc naturel de l’éviter si vous le pouvez. Les stratégies d’exposition, ont pour objectif de vous exposer (très progressivement !) aux situations ou aux objets que vous craignez afin d’obtenir une extinction progressive de l’anxiété. 

Réguler ses émotions

Les stratégies de régulation de l’anxiété, qui sont nombreuses, permettent de réapprendre à maîtriser les manifestations physiques de l’émotion (telles que les tremblements, l’hyperventilation, les rougissements, etc.). Cette meilleure appréhension corporelle permettra une plus grande confiance dans votre capacité à vous confronter aux situations potentiellement sources de stress et d’anxiété.